La plante la plus efficace contre les virus en tous genres regorge de fleurs qui éclosent toutes en même temps. Plante vers laquelle les gens ont tendance à se tourner lorsqu’ils sont dans un état dépressif. Mais ce que la plupart de ces gens ignorent, c’est que le millepertuis est un puissant antiviral ainsi qu’un allié de taille pour ceux qui souffrent de courbatures. Je l’utilise tellement à la maison que je la classe parmi mon top 11 des plantes sans lesquelles je ne pourrais faire.

Le millepertuis, ou encore herbe de la Saint-Jean à fleurs jaunes est une vraie amoureuse du soleil. Elle en puise le plus possible tout l’été, allant même jusqu’à s’étendre horizontalement pour capter ses rayons. Il m’arrive souvent lors de cueillettes, d’en trouver presque à même le sol ! Elle stocke l’énergie du soleil dans ses feuilles et ses fleurs, que je récolte dans la chaleur de juin/juillet. Ainsi, j’en extrait ses propriétés à l’aide l’alcool ou d’huile pendant au moins 5 semaines.

Je profite de la magie curative de cette plante en prenant 15 gouttes de teinture-mère dans un verre d’eau deux fois par jour. Cela m’aide à chasser le blues et les coups de mou. Cette belle plante sauvage vivace peut être détestée par les éleveurs pour son effet photosensibilisant sur le bétail, mais les herboristes l’adorent !

Les études scientifiques parlent d’elles-mêmes : le millepertuis est aussi efficace pour booster l’humeur (même chez les patients sévèrement déprimés), que les médicaments les plus couramment utilisés. Et je dirai même plus, de fortes doses de teinture n’auront aucun effet secondaire*. La teinture de millepertuis rend les gens heureux, les soulagent de manière fiable les douleurs musculaires; est un puissant antiviral et mon traitement de premier choix contre le zona, la sciatique, la névralgie et les maux de tête. La dose que je prends est de 10 gouttes aussi souvent que nécessaire. Dans une douleur extrême due à un spasme musculaire à la cuisse, j’ai utilisé ce dosage toutes les vingt minutes pendant deux heures, ou jusqu’à ce que la douleur s’atténue grandement. 

Le millepertuis est également un puissant antiviral, il fait double action. Prendre cette teinture-mère c’est soutenir la capacité naturelle de notre corps à réprimer les charges virales, en particulier ceux de la famille de l’herpès. L’huile de millepertuis arrête les boutons de fièvre dans leur élan et peut même soulager les symptômes de l’herpès génital (verrues, condylomes).

Contrairement aux idées reçues, le millepertuis ne provoque pas de grande sensibilité au soleil – il aurait (dans mon cas) plutôt tendance à l’empêcher. Je pense que cela est dû au fait que je l’utilise pour préparer ma peau avant l’été et que j’utilise la plante fraiche et non pas sèche**. Au rythme de trois applications par semaine, 1 mois avant exposition. J’utilise à la fois l’huile par voie topique pour toutes sortes de choses et la teinture en interne pour d’autres problèmes et je n’ai eu aucune sensibilité d’aucune sorte. Mais là encore, je n’incite personne et j’ai testé que sur moi.

Que de belles rencontres lors des balades/cueillettes ! La nature regorge de plantes aux multiples vertus… Et la médecine douce que je pratique est une médecine accessible à tous. La prochaine fois qu’il vous prendra l’envie d’aller flâner au détour des sentiers, pensez à formuler un macérât ou une teinture-mère de plante fraiche.

* Le millepertuis interagit avec la prise de médicaments. Consultez votre médecin avant d’utiliser la plante, si vous suivez un traitement médicamenteux.

** D’après mon expérience, la forme de capsule est ce que la plupart des gens prennent. La photosensibilité est en relation avec les préparations faites à partir de la plante séchée. Le ou les composants qui protègent des méfaits du soleil se trouvent uniquement dans la plante fraîche.