Mon corps a tendance à être un communicateur très bruyant. Chaque fois que je suis épuisé spirituellement, physiquement ou émotionnellement, je manifeste toute une variété de problèmes de santé très aigus. Chaque fois qu’une nouvelle maladie corporelle survient, une partie de moi panique. En tant que personne dont le voyage a été marqué par la douleur et la maladie chroniques, il y a toujours cette peur souterraine persistante que je pourrais revenir en arrière à tout moment. Mais ensuite, je prends une profonde inspiration et me souviens de la conscience claire et cristalline qui s’est dégagée de toutes ces années de difficultés – tout, en réalité, est un symptôme de guérison.

Se souvenir de cela revient à appliquer une compresse fraîche de mouron à la peur du moment. Il a le pouvoir de dissoudre tout mon auto-jugement et de m’aider à voir que ce que je supposais être une punition était en fait une opportunité pour la douceur de soi. Et en ce moment particulier, c’était juste le rappel dont j’avais besoin. Je laissai les larmes aux yeux gonflés et je m’adoucis complètement dans le message que mon corps essayait de me transmettre – il était temps de se reposer. C’est ce que j’ai fait, et c’était exactement la guérison dont mon esprit avait besoin.

Lorsque nous avons un problème de santé, il est courant de penser que nous avons échoué. Surtout pour ceux d’entre nous qui consacrons leur vie à apprendre à prendre soin de leur corps. Une crise sanitaire déclenche directement une crise spirituelle dans laquelle nous commençons à tout remettre en question, y compris sa signification. Mais la vérité fondamentale du monde est que nous revenons toujours vers l’équilibre, et même les conditions les plus difficiles sont le symptôme de nos tentatives de guérison. La fièvre est la façon dont notre corps essaie de brûler un intrus. La toux est la façon dont nous expulsons les bactéries de nos poumons. Même des affections auto-immunes, comme mes malheureuses paupières gonflées d’eczéma, indiquent que notre corps tente d’utiliser l’inflammation pour guérir – et généralement le signe d’un problème plus grave qui nécessite notre attention, comme une allergie alimentaire non diagnostiquée ou un niveau de stress trop élevé. Chez moi c’est clairement le stress.

” Je crois toujours que la guérison est possible ! “

En vérité, la partie la plus toxique de la maladie est souvent l’histoire que nous nous racontons lorsque nous traversons des moments difficiles. Ce qui cause la douleur la plus persistante n’est pas nécessairement les symptômes physiques, mais l’angoisse émotionnelle de sentir que nous faisons quelque chose de mal.

Mais, comme c’est souvent le cas dans notre monde magnifique, complexe et contradictoire, la vérité est souvent tout le contraire. Les choses les plus difficiles qui se produisent dans votre vie sont symptomatiques, pas de votre déficience ou de votre malheur, mais de la puissante guérison qui se trouve être en cours. J’ai compris toutes ces choses en total introspection des suites d’une longue douleur au bas dos. Un blocage, une douleur persistante due à des blocage émotionnels latents.

Aujourd’hui, cette douleur est toujours présente, mais beaucoup moins violente. Je sais dors et déjà qu’elle disparaitra à la mise en place de ma nouvelle configuration de vie…

Le mal de dos étant considéré comme “la maladie” de notre siècle, il est important de ne pas sous estimer ses effet sur votre métabolisme et de prendre les choses en mains le plus rapidement possible. Ici, je n’ai pas eu le choix. Il m’a fallut passer en chirurgie. Mais ce n’est pas sans avoir été accompagné de professionnels en médecine alternative et de la belle pharmacopée !

Je vous partage donc les formules qui me maintiennent et sans lesquelles ma vie aurait été beaucoup plus que cet enfer que j’ai traversé.


Synergie huiles essentielles : 
HE basilic exotique 1 ml 
HE gaulthérie couchée 2 ml 
HE camomille noble 1 ml 
HE giroflier clou 1 ml 
HE lavande officinale 1 ml 
HE romarin à camphre 1 ml 
HE eucalyptus citronné 1 ml 
HE menthe poivrée 1 ml 
HE katafray 1 ml
Dans un flacon de 10 ml en verre teinté muni d’un codi-goutte, mélanger les huiles essentielles dans les quantités conseillées. Refermer et agiter. Voie cutanée : appliquer 6 gouttes du mélange directement sur la zone douloureuse. Si la zone a besoin d’être massée (douleurs musculaires, névralgies…), il peut être utile de rajouter quelques gouttes d’huile végétale de noyau d’abricot ou de millepertuis dans le creux de la main pour favoriser le massage. Maximum 6 applications par jour.


Teinture-mère de Millepertuis :
Cette teinture-mère est là pour exercer un effet positif sur le moral et l’humeur. Usage interne : Diluer 20 à 30 gouttes dans un verre d’eau 3 fois par jour pendant 3 semaines. Disponible dans ma boutique en ligne


Infusion nourrissante :
J’ai choisi l’ortie pour amener vitalité et reminéralisation.
Retrouvez toutes les information sur les infusion nourrissantes dans cet article…


Acupuncture :
J’ai la chance d’avoir une amie très proche, Amélie Borgniat, qui m’accompagne dans mes besoins physiques et émotionnels avec la médecine traditionnelle chinoise. Vous pouvez visiter son site internet à cette adresse http://acupuncturemontreuil.recettedutao.fr


Tout, tout, tout, tout est symptôme de guérison.
Laissez-vous sentir cette vérité.

Herboristiquement vôtre,

François.