LA LIVRAISON EST OFFERTE POUR TOUTE COMMANDE À PARTIR DE 65€ D'ACHAT !

Mon corps a tendance à être un communicateur très bruyant. Chaque fois que je suis épuisé spirituellement, physiquement ou émotionnellement, je manifeste toute une variété de problèmes de santé très aigus. Chaque fois qu’un souci survient, une partie de moi panique. En tant que personne dont le voyage a été marqué par la douleur et la maladie chronique, il y a toujours cette peur sous jacente persistante que je pourrais revenir en arrière à tout moment et souffrir terriblement. Mais ensuite, je prends une profonde inspiration et me souviens de la conscience claire et cristalline qui s’est dégagée de toutes ces années de difficultés… Et je me souviens dès lors que dans tous les cas, tout va bien se passer, que je sais comment prendre soin de moi en cas de coup dur.

Lorsque nous avons un problème de santé, il est courant de penser que nous avons échoué. Surtout lorsque votre vie trouve autour du bien-être. Une crise sanitaire déclenche directement une crise spirituelle dans laquelle nous commençons à tout remettre en question, y compris sa signification.

Mais la vérité fondamentale de ce monde est que nous revenons toujours vers l’équilibre, et même les conditions les plus difficiles sont le symptôme de nos tentatives de guérison. Lorsque vous avez des poussées de fièvre c’est la façon dont notre corps essaie de brûler un vilain intrus. Une quinte de toux c’est la façon dont nous expulsons les bactéries de nos poumons. Même des manifestations auto-immunes, comme un orgelet, de l’eczéma ou un simple urticaire indiquent que notre corps tente d’utiliser l’inflammation pour guérir. Ce qui signifie dans bien des cas, qu’un traumatisme plus profond est déjà en place et votre corps vous avertis. Pour ma part, j’ai choisi de consulter plusieurs professionnels afin d’avoir différents avis médicaux… Bien entendu. Puis une fois que nous avons vraiment mis la main sur ce qui n’allait pas, je me suis entouré d’un thérapeute que je connais bien, en qui j’avais confiance ; ainsi que d’un spécialiste de la médecine du sport. Mais en vérité, la partie la plus toxique de la maladie est souvent l’histoire que nous nous racontons lorsque nous traversons des moments difficiles. Ce qui cause la douleur la plus persistante n’est pas nécessairement les symptômes physiques, mais bien l’angoisse émotionnelle. Tout autour de moi j’ai pu voir de nombreuses personnes ayant eu les mêmes symptômes que moi, la même opération du dos, et s’en remettre au bout de 3 mois. Pour ma part, cela à mis 3 ans. Et je souffre encore par moments. C’est de cette façon que j’ai pu comprendre avec le temps, que ma douleur résulte d’un traumatisme physique certes, mais tout aussi psychique… Un blocage émotionnel latent. Mais, comme c’est souvent le cas dans notre monde magnifique, complexe et contradictoire, la vérité est souvent masquée par son contraire.

Aujourd’hui, j’ai encore mal. J’ai mal presque tous les jours. Mais j’ai appris à vivre avec cette douleur persistante. Je sais dors et déjà qu’elle disparaitra à la mise en place de ma nouvelle configuration de vie. Depuis que nous avons finalisé l’achat de la maison et que j’ai imposé des limites quant à l’énergie que je partage via Folk Officinalis, mes douleurs sont moins aiguës. En revanche, je crois que je me prends une grosse vague de fatigue de plein fouet. Les douleurs s’atténuent et mon corps se relâche.

Le mal de dos… Il est important de ne pas sous estimer ses effet sur votre métabolisme et de prendre les choses en mains le plus rapidement possible. Ici, je n’ai pas eu le choix. Il m’a fallut passer en chirurgie. Mais ce n’est pas sans avoir été accompagné de professionnels en médecine alternative et de la belle pharmacopée ! Je vous partage certaines des formules qui me maintiennent et sans lesquelles ma vie aurait été beaucoup plus dure que cet enfer que j’ai traversé. Ce sont mes recettes, du coup, j’ai pris de temps de chercher ce qui était bon pour moi. Cependant, il se peut que pour X raison, vous ne puissiez vous en accommoder. Les femmes enceintes, les épileptiques… Vous voyez où je veux en venir. Et si vous avez des doutes, demandez toujours à votre médecin traitant ou votre pharmacien.

Synergie huiles essentielles :
HE basilic exotique 1 ml
HE gaulthérie couchée 2 ml
HE camomille noble 1 ml
HE giroflier clou 1 ml
HE lavande officinale 1 ml
HE romarin à camphre 1 ml
HE eucalyptus citronné 1 ml
HE menthe poivrée 1 ml
HE katafray 1 ml

Dans un flacon de 10 ml en verre teinté muni d’un codi-goutte, mélanger les huiles essentielles dans les quantités conseillées. Refermer et agiter. Voie cutanée : appliquer 6 gouttes du mélange directement sur la zone douloureuse. Si la zone a besoin d’être massée (douleurs musculaires, névralgies…), il peut être utile de rajouter quelques gouttes d’huile végétale de noyau d’abricot ou de millepertuis dans le creux de la main pour favoriser le massage. Maximum 6 applications par jour.

Teinture-mère de Millepertuis :
Cette teinture-mère est là pour exercer un effet positif sur le moral et l’humeur mais pas seulement. Le millepertuis agit sur vos nerfs et os et exerce une action relaxante. Usage interne : Diluer 20 à 30 gouttes dans un verre d’eau 3 fois par jour pendant 3 semaines. Attention à bien consulter votre médecin traitant avant d’utiliser cette teinture-mère si vous êtes sous traitement antidépresseur.

Je vous partage le lien vers ma boutique, où se trouve cette teinture-mère :
https://www.folkofficinalis.com/product/teinture-mere-de-millepertuis/

J’ai eu aussi beaucoup recourt au Chanvre sous forme de baume et macérât huileux. J’en parle d’ailleurs dans cet article :
https://www.folkofficinalis.com/blog/2019/12/01/nous-sommes-tous-touches/

Le baume au Chanvre est disponible ici :
https://www.folkofficinalis.com/product/baume-cbd-articulations/

Herboristiquement vôtre,

François.